Assurance voyage: les pièges à éviter

La souscription à une assurance voyage est devenue une nécessité pour la sécurité de son séjour. Il ne faut pas pour autant se précipiter à conclure le contrat avec les réductions incroyables qui sont offertes. Il existe en effet de nombreux pièges qui peuvent se cacher dans les clauses et léser ses droits. Ci-dessus la liste des pièges classiques à éviter dans un contrat d’assurance.

La prime à payer

Pour profiter de toutes les garanties de son contrat assurance, il est exigé de payer en contrepartie des primes. Cela peut impliquer un paiement durant plusieurs années ou quelques semaines selon les clauses du contrat. Qu’ainsi, il importe de bien définir ses besoins et choisir par la suite selon ses nécessités. Pour un voyage de courte durée en effet, il vaut mieux souscrire une assurance courte séjour. Par contre, pour un long voyage, une assurance long-voyage s’impose. La comparaison des assurances est aussi de rigueur pour profiter de l’offre la mieux disante. Ce ne sont pas les sites de comparaison qui manquent sur internet.

Le doublon d’assurance

Le cumul ou doublon d’assurance arrive fréquemment avec l’accumulation des contrats. Il convient alors de bien vérifier toutes les garanties qu’on a déjà souscrites, mais aussi lire en détail toutes les conditions générales des contrats d’assurances nouvellement proposées. Ceci pour éviter les couvertures superflues, qui ne font que gonfler inutilement les dépenses. Par exemple, si on a déjà souscrit à une assurance multirisque habitation, il n’est plus nécessaire de souscrire une couverture responsabilité pour un voyage à l’étranger. Il faut aussi savoir qu’avec la loi Hamon de 2014 qui est toujours en vigueur, il est possible de se rétracter dans un délai de 14 jours à compter de la signature du contrat d’assurance, si on constate un doublon de garanties.

La franchise

La franchise est toujours mentionnée dans n’importe quel contrat d’assurance. Il s’agit de la somme non indemnisée par l’assureur et qui reste donc à la charge de l’assuré au cas où survient un événement. Cependant, elle ne prend pas seulement la forme de franchise pécuniaire qui définit un montant forfaitaire à la charge de l’assuré, il y aussi la franchise en kilomètre en assurance voyage. Cette dernière fait donc que les garanties ne sont valables que dans un certain périmètre délimité par le contrat d’assurance. Il y aussi la franchise en jour, qui fait que les garanties ne jouent que dans un certain délai. Pour ne pas être lésé dans son contrat d’assurance, il convient donc de bien déterminer toutes les franchises imposées par son assureur.

admin Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *